Popote et Nature

Cuisine et nature. Blog d'une popoteuse, papoteuse,fan de nature et d'insectes.Extraits de mes petits plats en famille ou entre copains et capture en macrophoto de la nature qui nous entoure. Retour sur mes vadrouilles et mes coups de coeur touristiques.ah ! et aussi...., je pratique l'archéologie culinaire de placards ....

mardi 11 juin 2019

Une gourmandise parfumée aux fleurs du Rosier des chiens à tartiner

Confit de fleurs d'églantier © Popote et NatureConfit de fleurs d'églantier

Le Rosier des chiens ? Kesako ? 
C'est le petit nom un peu moins glamour de l'églantier ;) .Ce nom viendrait de la propriété attribuée autrefois à la racine de cette plante censée guérir les morsures de chiens enragés.

Confit de fleurs d'églantier © Popote et NatureIl a par ailleurs plusieurs petits noms amusants donc comme :  le Rosier des chiens, l'Églantier des chiens, et celui qui est très connu : le gratte-cul, en référence à ses baies rouges en automne qui contiennent des poils pouvant provoquer des démangeaisons (notamment au niveau de la partie du corps qui lui a donné son nom...) et qu'on utilisait en "poil à gratter" dans l'enfance.
Je vis à la campagne et les églantiers sont nombreux dans les haies. Leur floraison intervient en général après celle des aubépines et c'est donc un spectacle renouvelé le long des haies champêtres avec la floraison de ce petit arbuste (bien piquant) et qui présente des fleurs blanches à roses délicatement parfumées.
Confit de fleurs d'églantier © Popote et NatureJ'avais fait il y a quelques années du confit de rose avec les roses parfumées de mon ancien jardin, malheureusement les roses de mon jardin actuel ne sont pas parfumées. Ma fille adore le confit de roses et les pots sont partis trèeeeees vite ! Pas moyen de trouver une source proche et exploitable de rosiers odorants, je me suis donc rapprochée de leur cousine sauvage : l'églantine ou églantier . Le parfum est nettement moins prononcé mais on sent bien quand même le lien de parenté. 
Ce week-end, à vélo, je suis partie à la cueillette des fleurs d'églantine. Sans gants ! ouille ouille ! les demoiselles se défendent bien pour lâcher leur trésor ! Je suis revenue avec un petit panier qui m' a servi à faire 3 pots de confit. 
Il y a quelques années j'avais fait de la confiture avec les fruits de l'églantine : les cynorhodons. C'est une confiture très riche en vitamine C mais qui se mérite tant la réalisation est longue et plutôt fastidieuse ! Il faut attendre que les premières gelées soient passées pour les récolter pour qu'il soient tendres et il faut retirer les poils et les pépins pour extraire uniquement la pulpe. Ce n'est pas une mince affaire ! Un peu comme la confiture de nèfles que je fais chaque année : un vrai sacerdoce ! (mais divin au niveau du goût ) .Depuis, je fais un peu ma paresseuse et quand j'en ai envie, j'achète un pot au magasin bio du coin ...
Confit de fleurs d'églantier © Popote et NatureMais pour le confit d'églantine, pas besoin de se forcer, c'est très facile à faire. C'est la fin de la saison par chez moi, profitez en vite !

Ingrédients
- fleurs d'églantine
- sucre (quantité en fonction du poids de liquide que vous récupérerez après cuisson)
- 1 jus de citron
- agar agar (à adapter en fonction également du poids de liquide, j'en ai mis 4 g pour environ 1,3 litre de jus)



Préparation
Confit de fleurs d'églantier © Popote et NatureCueillez vos fleurs, étalez les sur une plaque ou un papier et attendez 10 mn le temps aux petits insectes de quitter les corolles.  Nettoyez les soigneusement. Je ne les ai pas mises dans l'eau pour éviter de perdre le parfum. Tout dépend du lieu et du moment où vous avez cueilli vos fleurs. Il avait plu la veille lors de ma cueillette, j'ai considéré donc qu'elles avaient été dépoussiérées naturellement ;)  A vous de voir ! Secouez chaque fleur (pour enlever les petits coléoptères noirs fréquents sur ces fleurs à cette saison) avant de les mettre dans un fait tout avec environ 1.5 litre d'eau de source. Faites chauffer jusqu'à ébullition. Les fleurs vont perdre de leur couleur et le liquide deviendra un peu verdâtre. Arrêtez la cuisson. Ajoutez le jus de citron.

Filtrez votre liquide pour retirer toutes les impuretés qui pourraient encore s'y trouver. 
Pesez votre liquide et mettez normalement le même poids en sucre (j'en ai mis un peu moins, pour 1.4 l de liquide j'ai mis 1,1 kg) et faites cuire en remuant régulièrement environ 20 mn .
Écumez pour clarifier. Laissez refroidir. Ajoutez alors votre agar agar, mélangez bien et faites cuire à nouveau, quand le liquide bout, comptez environ 5 mn et arrêtez la cuisson.
Confit de fleurs d'églantier © Popote et NatureVersez immédiatement votre gelée dans des pots préalablement stérilisés. Fermez les et retournez les jusqu'à complet refroidissement.


C'est une gelée qui reste pas mal liquide malgré la cuisson et l'agar agar que je n'ai pas voulu mettre en grosse quantité car je n'aime pas le côté trop gélifié. C'est donc une gelée un peu coulante qui est dans mes pots, parfaite à utiliser dans les yaourts par exemple et sur les tartines de brioche et les tartines de pain sans trop de trou sinon vous serez obligé de vous lécher les doigts ;)

Confit de fleurs d'églantier © Popote et Nature

Confit de fleurs d'églantier © Popote et Nature

Confit de fleurs d'églantier © Popote et Nature

Confit de fleurs d'églantier © Popote et Nature


Confit de fleurs d'églantier © Popote et Nature
Confit de fleurs d'églantier © Popote et Nature
Confit de fleurs d'églantier © Popote et Nature


© 2012 - 2019 Copyright Popote et Nature- Béatrice COUROUBLE , tous droits réservés . les textes et les images de ce blog appartiennent à leur auteur. Interdiction formelle d'utiliser ou de copier tout ou partie sans autorisation écrite de l'auteur.

lundi 20 mai 2019

Des empanadas locavores !

Petits feuilletés au petit épeautre, épinards, bettes et chèvre © Popote et Nature Petits feuilletés au petit épeautre, épinards, bettes et chèvre

En allant faire mes courses dernièrement dans la boutique de producteurs locaux à côté de chez moi, je suis revenue avec plein de bons produits qui m'ont inspirée cette recette. Des épinards frais, des bettes, du fromage frais de chèvre et du petit épeautre tout ça bio et produit localement : le rêve !  Moi qui ne suis pas fan d'épinards frais j'en ai même mangés, c'est dire s'ils étaient appétissants !
Petits feuilletés au petit épeautre, épinards, bettes et chèvre © Popote et NatureJ'avais fait déjà un peu ce principe de petits feuilletés mais en les façonnant différemment tous un par un avec des épinards sauvages qui poussent dans mon jardin : les chénopodes blancs (que vous avez certainement aussi dans votre jardin à la belle saison si vous ne mettez pas de produits chimiques dans votre jardin, ils sont considérés comme des mauvaises herbes ;) Si cela vous intéresse, retrouvez ma recette d'empanadas aux blettes, aux amandes et aux chénopodes blancs.
Ici j'ai utilisé une autre technique pour les façonner plus rapidement et j'y ai ajouté du petit épeautre que je n'avais jamais goûté. Je voulais un plat complet bien rassasiant ce qui fût le cas avec le petit épeautre. La cuisson en est un peu longue mais c'est délicieux et très digeste !

Petits feuilletés au petit épeautre, épinards, bettes et chèvre © Popote et NatureCousin du blé, il est considéré comme la céréale la plus ancienne cultivée par l'homme, il est riche en calcium et en magnésium. Il se cuisine comme le riz ou le blé : en salade, risotto ou en accompagnement. 

 Ingrédients pour 4 à 6 personnes  
- 3 grandes feuilles de bettes 
- une vingtaine de feuilles d’épinards frais 
- 100 g de fromage de chèvre frais 
- 60 g de petit épeautre cuit 
- 2 pâtes feuilletées rondes 
- 30 g d'amandes
- 1 oignon
- matière grasse pour cuire l'oignon
- 1 jaune d'oeuf pour dore la pâte 
-sel, poivre

Préparation
La veille, faites tremper le petit épeautre dans de l'eau. Le jour de la préparation, égouttez le et faites le cuire dans un grand volume d'eau salée en mettant le petit épeautre dans l'eau froide. Faites cuire 35 à 40 mn (plus si vous n'avez pas fait tremper la veille), goûtez pour voir s'il est cuit. Égouttez et laissez refroidir.  
Faites revenir 5 mn les amandes à sec dans une poêle et concassez les.
Émincez l'oignon et faites le revenir dans une poêle jusqu’à ce qu'il soit translucide. Retirez les tiges des épinards et la côte centrale des bettes. Ciselez les au couteau ou au ciseau et ajoutez les aux oignons. Faites cuire en surveillant, ajoutez un peu d'eau pour ne pas qu'ils brûlent. Salez et poivrez. Quand ils sont cuits, laissez le tout refroidir. Ajoutez alors le fromage frais de chèvre, les amandes, le petit épeautre froid et mélangez bien pour former une pâte. Il est important que votre pâte soit froide pour faire des petits tas homogènes qui ne coulent pas.
Déroulez une pâte feuilletée, disposez en petits tas votre mélange sur toute la pâte. Couvez alors avec l'autre pâte feuilletée et appuyez entre les tas pour faire adhérer les deux pâtes entre elles. Prenez un verre et utilisez le comme une sorte d'emporte pièces en appuyant fortement pour découper vos ronds farcis.Il vous reste de la pâte que vous pourrez utiliser en "rustine" ou pour faire des farcis à  la main. Disposez les alors sur une plaque couverte de papier sulfurisé ou d'une feuille silicone.
Mettez la plaque un peu au frigo pour faire durcir la pâte environ 20 mn. Sortez la et badigeonnez les farcis avec le jaune d'oeuf. Enfournez à four chaud à 210 °C.Faites cuire environ 20 à 25 mn. Surveillez la coloration.
Servez avec une bonne salade.

Petits feuilletés au petit épeautre, épinards, bettes et chèvre © Popote et Nature

Petits feuilletés au petit épeautre, épinards, bettes et chèvre © Popote et Nature

Petits feuilletés au petit épeautre, épinards, bettes et chèvre © Popote et Nature

Petits feuilletés au petit épeautre, épinards, bettes et chèvre © Popote et Nature

© 2012 - 2019 Copyright Popote et Nature- Béatrice COUROUBLE , tous droits réservés . les textes et les images de ce blog appartiennent à leur auteur. Interdiction formelle d'utiliser ou de copier tout ou partie sans autorisation écrite de l'auteur.

jeudi 2 mai 2019

Des samossas gourmands aux plantes sauvages

Samossas au lierre terrestre et au chèvre -miel © Popote et Nature
Samossas au lierre terrestre et au chèvre -miel 


Depuis que j'ai dépassé mon appréhension du pliage des samossas,^^ j'en ai refait plusieurs fois en variant la farce. Après mes samossas au chèvre et au pesto d'ail des ours maison, voici donc une nouvelle recette, toujours avec des plantes sauvages cueillies dans la nature.

Si vous me suivez régulièrement, vous savez que j'adore cuisiner les "mauvaises herbes" et autres plantes récoltées dans la nature. Vous pouvez retrouver l'ensemble de mes recettes de cuisine nature ici.
Cette année je suis fan de lierre terrestre. Il pousse dans le fond de mon jardin en abondance. C'est une petite plante qui a tendance à ramper mais peut avoir aussi des hampes dressées avec des petites fleurs bleues toutes délicates. Le lierre terrestre est très différent du lierre que l'on voit grimper sur les murs et le long des troncs, celui ci n'est pas comestible. Le lierre terrestre, de son petit nom latin Glechoma hederacea, a une odeur forte que tout le monde n'apprécie pas, un peu poivrée et mentholée (il est de la même famille que les menthes). Mieux vaut la consommer toute jeunette au printemps car, comme beaucoup de plantes sauvages elle développe une amertume en vieillissant.
Samossas au lierre terrestre et au chèvre -miel © Popote et Nature
J'ai fait la semaine dernière une panna cotta parfumée au lierre terrestre que j'avais laissé infuser dans la crème, tout le monde a apprécié ce petit goût bien spécial qui s'est bien marié avec la feta. 
Je mets régulièrement des jeunes feuilles et des fleurs dans mes salades ou dans un fromage frais de chèvre que je tartine ensuite sur de bonnes tranches de pain de campagne. 
Ma fille adore le mélange chèvre et miel, elle en met dans de nombreux plats (hamburger, pizza...). Il est vrai que ces saveurs se marient bien entre elles. Ma fille avait regretté que je n'en ai pas mis dans mes samossas au chèvre et au pesto d'ail des ours maison, j'ai donc corrigé cette fois avec mes samossas au lierre terrestre et au chèvre -miel. Le miel et le chèvre sont produits localement dans ma commune. J'ai utilisé un miel de printemps, bien crémeux, c'est celui que je préfère. Vous pouvez mettre un miel forestier si vous souhaitez un mélange plus fort en goût. En revanche utilisez de préférence un chèvre frais qui sera plus doux et qui vous permettra de mieux goûter le parfum si particulier du lierre terrestre.

Samossas au lierre terrestre et au chèvre -miel © Popote et Nature






Ingrédients
-10 feuilles de brick rondes
- 200 g fromage frais de chèvre
- 1 cs de miel
- environ  une dizaine de branches de lierre terrestre (Glechoma hederacea)
- 20 g de beurre fondu et 1 cs d'huile pour dorer les samossas


Préparation 
Cueillez le lierre terrestre, lavez le soigneusement et  séchez le. Hachez le et mélangez le ensuite avec le miel et le fromage de chèvre. 
Samossas au lierre terrestre et au chèvre -miel © Popote et NatureCoupez les feuilles de brick en 2. Déposez une cuillère à café de mélange au lierre et pliez comme sur le modéle du blog de  Requia . 
Faites fondre le beurre, ajoutez l'huile dans un petit bol et avec un pinceau huilez les samossas. 
Mettez les dans un four chaud à 180°C pendant environ 20 à 25 mn le temps qu'ils soient bien dorés. 
Servez avec une salade et une sauce un peu relevée. Ici j'ai pris une sauce que j’utilise avec les rouleaux de printemps.
Samossas au lierre terrestre et au chèvre -miel © Popote et Nature

Samossas au lierre terrestre et au chèvre -miel © Popote et Nature

Samossas au lierre terrestre et au chèvre -miel © Popote et Nature

Samossas au lierre terrestre et au chèvre -miel © Popote et Nature

Samossas au lierre terrestre et au chèvre -miel © Popote et Nature

Samossas au lierre terrestre et au chèvre -miel © Popote et Nature

Samossas au lierre terrestre et au chèvre -miel © Popote et Nature


© 2012 - 2019 Copyright Popote et Nature- Béatrice COUROUBLE , tous droits réservés . les textes et les images de ce blog appartiennent à leur auteur. Interdiction formelle d'utiliser ou de copier tout ou partie sans autorisation écrite de l'auteur.


samedi 27 avril 2019

Revisite du pâté de pommes de terre limousin version sauvaaage ! ;) Roarrrrrr !


Pâté de pommes de terre à l'ail des ours © Popote et NaturePâté de pommes de terre à l'ail des ours

J'ai découvert le pâté de pommes de terre en arrivant il y a 20 ans dans le Poitou. C'est une spécialité que l'on trouve notamment dans le Limousin et que j'ai réalisée il y a quelques années en version traditionnelle du pâté de pommes de terre. Il m'avait valu les foudres sur facebook d'une berrichonne qui tenait absolument à me dire que ce pâté était berrichon et non limousin ! En fait, on le trouve dans différentes régions de France dont le Berry et le Limousin donc pas la peine de se lancer dans une guerre de tranchées de pommes de terre, au final tout le monde peut s'y retrouver et le déguster à sa façon en lui donnant le nom qu'il veut ! 
Cette controverse, qui n'a donc pas eu lieu que sur ma page facebook a même fait l'objet d'un article en 2018 dans le Populaire  si cela vous intéresse ;)
Pâté de pommes de terre à l'ail des ours © Popote et Nature


On est en pleine période de floraison de l'ail des ours, cette petite plante sauvage qui est devenue la coqueluche en quelques années de la blogosphère et des restaurants. On la trouve en quantité par chez moi, elle fait de beaux tapis de fleurs odorants le long des chemins de randonnée en sous bois. J'en consomme régulièrement, cette plante ayant les mêmes vertus que l'ail cultivé mais sans les inconvénients digestifs ;) . Elle est riche en vitamine C et son goût est vraiment bluffant ! Ma soeur, qui n'en avait jamais mangé, a été très étonnée par mon pesto d'ail des ours, elle croyait même que j'avais ajouté de l'ail en gousses dans la préparation !! Autant vous dire que ce pâté de pommes de terre en plus de bien tenir au corps est très odorant. La couleur verte un peu fluo de la crème est également impressionnante, un vrai shoot de chlorophylle !


Retrouvez toutes mes recettes à l'ail des ours  (samossas, beurre, fromage, pesto ...)

Pâté de pommes de terre à l'ail des ours © Popote et Nature



Ingrédients 

- 1 pâte brisée
- 1 pâte feuilletée 
- 6 à 8 pommes de terre moyennes
- 1 oeuf 
200 g environ de feuilles d'ail des ours fraîches
- 150 g de crème fraîche 30% MG (en pot, bien onctueuse) 
- sel et poivre
Pâté de pommes de terre à l'ail des ours © Popote et Nature


Préparation 
Cuisez vos pommes de terre à l'eau salée, il faut qu'elles soient encore fermes pour pouvoir les couper en tranches et qu'elles ne fassent pas de la purée. 
Quand elles sont cuites, épluchez les et coupez les en tranches. 
Mixez vos feuilles d'ail des ours après les avoir bien lavées. Mélangez les à la crème fraîche, salez et poivrez. 
Pâté de pommes de terre à l'ail des ours © Popote et Nature




Préchauffez votre four à 210°C. 
Dans un plat à tarte, déroulez votre pâte brisée, déposez une couche de pommes de terres, couvrez d'une cuillère à soupe de mélange crémé et disposez à nouveau une couche de pommes de terre. 
Couvrez avec la pâte feuilletée. Battez l'oeuf et passez le au pinceau sur votre pâte. Faites une petite cheminée au centre de votre pâte pour évacuer la vapeur de la cuisson. 
Cuisez votre tarte pendant 25 mn environ le temps que la pâte soit bien dorée. 
Avec un couteau pointu, découpez délicatement le haut de la pâte. Enlevez la et mettez la de côté.
Versez dans l'intérieur de votre tarte le reste de la crème fraîche parfumée à l'ail des ours. Mélangez délicatement pour que la crème descende à l'intérieur de votre pâté. Remettez le chapeau de pâte feuilletée et servez aussitôt.

Pâté de pommes de terre à l'ail des ours © Popote et Nature

Pâté de pommes de terre à l'ail des ours © Popote et Nature

Pâté de pommes de terre à l'ail des ours © Popote et Nature

Pâté de pommes de terre à l'ail des ours © Popote et Nature
© 2012 - 2019 Copyright Popote et Nature- Béatrice COUROUBLE , tous droits réservés . les textes et les images de ce blog appartiennent à leur auteur. Interdiction formelle d'utiliser ou de copier tout ou partie sans autorisation écrite de l'auteur.

mardi 23 avril 2019

Pâtés de Pâques individuels à ma façon

Petits pâtés de Pâques individuels © Popote et Nature Petits pâtés de Pâques individuels

Oyé ! Oyé ! Qu'on se le dise, ceci n'est absolument pas la recette traditionnelle du pâté de Pâques ! Donc pas de lynchage de puriste berrichon SVP, cette recette est juste une adaptation trèees libre de ce plat traditionnel du Berry mais que l'on retrouve à priori dans de nombreux départements. Je l'ai découvert il y a presque 20 ans en arrivant dans le Poitou. On ne le trouve chez les charcutiers et en magasins que lors de la période de Pâques (environ 1 mois).

Petits pâtés de Pâques individuels © Popote et NatureLe pâté de Pâques est un pâté en croûte comprenant de la viande, mais aussi des œufs durs, visibles dans la tranche. Il peut se faire avec de la pâte brisée (plus croquante) ou feuilletée (plus fondante.).
J'ai eu envie d'en faire en version mini car je trouve que les tranches de pâté que j'achetais (ça se vend au poids ici) étaient souvent trop garnies de pâte un peu "étouffe chrétien" ! Et en version mini, ils sont mimis et ont l'avantage de s'emporter partout et de bien se conserver sans devenir secs. Et en plus ils présentent bien dans une assiette avec la surprise de l'oeuf à la découpe. 
Ils sont simples à faire surtout en version fainéante ;) (je vous ai mis une variante de version plus longue avec farce fait maison )

Ingrédients pour 12 pâtés individuels 
- 2 pâtes feuilletées 
- 400 g de farce aux légumes préparée par votre boucher ou achetée dans le commerce (version fainéante) (ou version all by my self dans le texte ;) 
- 3 oeufs 
- 12 oeufs de caille 

Petits pâtés de Pâques individuels © Popote et NaturePréparation
Faites cuire les oeufs de caille dans de l'eau bouillante pendant 4 mn. Égouttez les et passez les sous l'eau froide pour qu'ils soient plus faciles à écaler. Laissez les refroidir. Écalez les en les faisant rouler sur votre plan de travail et en commençant par la partie la plus large pour retirer les coquilles. 
Mélangez, à la farce de légumes, les oeufs battus en omelette. Cela apporte du moelleux. Ne mettez ni sel, ni poivre dans la farce du commerce. Si vous n'avez pas souhaité acheter de la farce toute faite, achetez de la chair à saucisse et assaisonnez la avec sel, poivre et aromates à votre goût (persil, ail, ciboulette...), ajoutez y également les oeufs battus.
Préchauffez votre four à 210 °C.
Déroulez une pâte feuilletée du commerce, découpez des ronds avec un emporte pièce ou un cercle à pâtisserie d'environ  6 à 7 cm de diamètre. A adapter en fonction de la taille de vos empreintes de moule à muffins.
Dans des moules à muffins, déposez un rond de pâte en le faisant remonter le long des parois des moules. Ajoutez la farce jusqu’au bord. Faites de même dans toutes les empreintes du moule à muffin. 
Déposez alors un oeuf de caille allongé sur chaque farce en appuyant légèrement et en le recouvrant légèrement de la farce qui remonte. 
Déroulez l'autre pâte feuilletée et découpez des ronds avec un emporte pièce ou un cercle à pâtisserie plus petit que le premier. Couvrez les empreintes du moule en appuyant de chaque côté pour souder les bords. S'il vous reste de la pâte, faites des motifs sur vos pâtés, j'ai fait dans le simple en faisant des petites boules et disposez les sur les pâtés. 
Battez un oeuf et avec un pinceau passez le sur la pâte feuilletée pour que la pâte dore bien.
Enfournez pour 30 à 40 mn. 

Astuce : en fonction de vos moules,ils se démouleront facilement. Moi je connais mes moules et ils ne sont pas du tout faciles à démouler donc j'ai attendu que les pâtés soient refroidis pour les démouler et je les ai réchauffés doucement au four, la partie inférieure qui se trouvait dans le moule était ainsi plus croustillante.   

Servez avec une belle salade. Ici j'ai ajouté un peu de nature avec des feuilles et de fleurs de coucou (primevère) et de l'origan doré. 

Petits pâtés de Pâques individuels © Popote et Nature

Petits pâtés de Pâques individuels © Popote et Nature

Petits pâtés de Pâques individuels © Popote et Nature

Petits pâtés de Pâques individuels © Popote et Nature

Petits pâtés de Pâques individuels © Popote et Nature
© 2012 - 2019 Copyright Popote et Nature- Béatrice COUROUBLE , tous droits réservés . les textes et les images de ce blog appartiennent à leur auteur. Interdiction formelle d'utiliser ou de copier tout ou partie sans autorisation écrite de l'auteur.

samedi 6 avril 2019

Des samossas printaniers !

Samossas au chèvre et au pesto d'ail des ours maison ©Popote et Nature Samossas au chèvre et au pesto d'ail des ours maison

Je n'avais jamais fait de samossas avant cette recette. J'aime bien pourtant les samossas étant fan de cuisine indienne. On les trouve en fait dans différentes cuisines avec des noms différents mais avec un même principe de base, généralement une pâte remplie de garniture parfumée et pliée souvent en triangles qui sont alors frits dans une poêle.

J'avais longtemps hésité à en faire, un peu perplexe face au pliage en triangle mais avec le tuto comme celui que j'ai trouvé sur le  blog de chez Requia, tout devient possible !



Samossas au chèvre et au pesto d'ail des ours maison ©Popote et Nature
J'ai cuit les premiers dans de l'huile, c'était excellent mais un poil trop gras, j'ai donc recommencé mais avec une cuisson au four cette fois et c'était croustillant mais avec un côté moins gourmand que la cuisson dans l'huile.

Donc à vous de voir si vous être raisonnable ou si vous êtes méga-gourmand ;)

Samossas au chèvre et au pesto d'ail des ours maison ©Popote et Nature








Ingrédients pour 20 samossas 
- 10 feuilles de brick
-1  bûche de fromage de chèvre pas trop coulante
- 1 oeuf 



Préparation
Préparez votre pesto d'ail des ours en avance pour qu'il soit bien frais. Cassez votre oeuf en séparant le blanc du jaune que vous conserverez dans deux coupelles.
Sortez vos feuilles de brick, coupez les en deux dans le sens de la longueur. Coupez votre fromage de chèvre en tranche. Pliez vote demi feuille de brick en deux, mettez une tranche de fromage de chèvre sur l’extrême bord, ajoutez une cuillère à café de pesto dessus et faites le montage comme sur le tuto cité plus haut. 
Samossas au chèvre et au pesto d'ail des ours maison ©Popote et Nature


Finissez en collant le dernier pli de la feuille de brick de votre samossa avec du blanc d'oeuf. Quand vous avez utilisé toutes les feuilles de brick, badigeonnez vos samossas de jaune d'oeuf et mettez les au four à 210 °C, le temps de les dorer, environ 20 mn . 
Servez avec une bonne salade et pourquoi pas avec des fleurs comme sur mes photos pour faire un petit clin d'oeil au printemps ;) Si si elles se mangent ;) 

Samossas au chèvre et au pesto d'ail des ours maison ©Popote et Nature

Samossas au chèvre et au pesto d'ail des ours maison ©Popote et Nature
  
Samossas au chèvre et au pesto d'ail des ours maison ©Popote et Nature

© 2012 - 2019 Copyright Popote et Nature- Béatrice COUROUBLE , tous droits réservés . les textes et les images de ce blog appartiennent à leur auteur. Interdiction formelle d'utiliser ou de copier tout ou partie sans autorisation écrite de l'auteur.