Popote et Nature

Popote et Nature
Voyages dans mon univers au gré de ma cuisine, de mes vadrouilles et de mes photos naturalistes

vendredi 14 décembre 2012

Mon imitation de couque suisse !

ou Brioche façon chinois

Cette brioche ressemble aux couques suisses que je mangeais dans mon enfance sauf qu'elles étaient présentées en individuelles.
Sur la plage de Malo les Bains, à Dunkerque, on allait chercher ces gros gâteaux moelleux avec un super glaçage. Il y avait une queue incroyable, pire que devant les stands de glaces !
Cette boutique existe toujours avec sa recette secrète depuis 52 ans ! 
Je n'ai pas la prétention d'avoir trouvé le secret de M. Ruello mais bon au niveau du goût je m'en suis approché et puis dans 15 jours je mangerai la vraie ! L'inimitable couque suisse malouine ! 

Ingrédients
Brioche
- 400 gr de farine
- 100 ml de lait
- 2 oeufs entiers battus
- 100 gr de beurre
- 60 gr de sucre
- 20 gr de levure fraîche
- 1 pincée de sel
- 90 gr de raisins secs
- 2 à 3 cs d'eau
- un peu de lait et de sucre pour dorer la brioche


La crème pâtissière à ma façon 
- 2 jaunes d'oeufs
- 100 gr de sucre
- 1 brique de crème fraîche liquide
- 2 cs de lait 
- 2 cs de maïzena + lait froid
- 1 gousse de vanille


Pour le glaçage (pour un nappage épais ou plus fin)
- sucre glace
- 1 cs d'eau


Préparation
Faites un levain pour la pâte en mélangeant la levure émiettée, 2 cs de farine et 2 à 3 cs d'eau tiède et laissez gonfler à température ambiante. Faites gonfler les raisins dans un peu d'eau tiède.
Chauffez le lait avec le beurre et ajoutez le sucre.
Mettez, dans un robot, la farine avec le levain et ajoutez ensuite le mélange lait, beurre, sucre. Battez les oeufs en omelette et ajoutez les. Faites pétrir la pâte au robot pendant 10 mn environ, il faut qu'elle n’adhère plus aux parois, qu'elle soit bien souple et bien aérée. 
Couvrez la d'un torchon propre et laissez-la doubler de volume dans un endroit chaud à l'abri des courants d'air.
boudin roulé , découpé et rangé à plat et mis à gonfler avant cuisson
Préparez la crème pâtissière pendant ce temps pour qu'elle ait refroidi le temps que la pâte gonfle.
Faites bouillir la crème avec le lait et la gousse de vanille grattée. Laissez infuser pour que la crème s’imprègne bien du goût de la vanille. J’utilise de la vanille de Madagascar que m'envoie une copine, un vrai bonheur ! 
Battez les jaunes d'oeufs avec le sucre , ajoutez alors la crème chaude d'un seul coup, mélangez rapidement et remettez le tout à cuire à feu doux . Ajoutez alors la maïzena diluée dans le lait froid au mélange et remuez bien jusqu’à ce que la crème épaississe bien. Je laisse la gousse de vanille pour que le goût soit bien prononcé, je la retire au dernier moment quand j'utilise la crème. 

brioche avec glaçage
Mettez alors la pâte sur un plan de travail fariné et abaissez la au rouleau, recouvrez-la de crème pâtissière, ajoutez les raisins secs en les parsemant  sur la pâte puis roulez la pâte et formez un gros rouleau.
Coupez des tronçons de 5 cm et placez les à plat dans un moule rond beurré sans les serrer. 
Laissez reposer à nouveau pour que la brioche gonfle et prenne sa forme finale. 

Avec un pinceau, mettez un peu de lait froid sucré sur la pâte pour la faire dorer, ajoutez encore quelques raisins et enfournez la à 190 ° pendant 25 mn. Si la pâte dore trop vite, mettez un papier d'aluminium dessus. 

Une fois la brioche cuite, faites la refroidir puis faites un glaçage avec le sucre glace et l'eau à étaler dessus.
J'ai un peu raté mon glaçage car je n'ai pas mis beaucoup de sucre glace je pense , je n'avais pas envie que cela soit trop sucré . Cela donne une brioche bien gonflée qui se tient bien à la découpe et qui a été largement appréciée par toute la famille. La crème à l'intérieur apporte un petit plus très agréable en texture et apporte un peu d'humidité à la brioche.

Ma fille était curieuse de savoir comment j'avais fait les ronds, chuuuutttt .... Elle n' a qu'à lire mon blog , il faut savoir garder quelques secrets à ses enfants pour rester une maman aux supers pouvoirs ;-) !

brioche avant glaçage

8 commentaires:

  1. les ingredient sons beaucoup mais sa allair bon

    RépondreSupprimer
  2. PAS MAL !!!! MAIS LA COUQUE SUISSE DE MONSIEUR RUELLO C'EST PLUS QU'UN GÂTEAU ! C'EST UN VOYAGE DANS NOTRE ENFANCE....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. exactement ! anonyme mais certainement nordiste ? :) toujours imitée jamais égalée ;)

      Supprimer
  3. Je découvre par un hasard heureux la couque suisse de "toute mon enfance" à Malo et quelle saveur ...rien qu'en lisant la recette ! même si ce n'est pas la recette d'origine de M.Ruello. Je vais la tenter...Merci pour ce clin d'oeil gourmand.. et quand j'irai par là, je retournerai à la boutique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Pascale ;) Expatriée depuis longtemps j'ai gardé en mémoire visuelle et gustative ce petit gâteau moelleux : une vraie madeleine de Proust cette couque suisse :))

      Supprimer
  4. Bonjour,

    Merci pour la recette, je vais tester !!! Je suis originaire de Dunkerque, j'habite désormais en région parisienne, et ça me manque ces couques suisses… J'ai séjourné à Dunkerque ces 2 dernières semaines, j'ai voulu faire découvrir les couques à mes enfants…Hélas…. : Fermé… J'y suis allée plusieurs fois, je pense qu'il a définitivement fermé :-(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah quel dommage Johanna, ce n'est peut être que temporaire , ils proposaient aussi leurs couques suisses sur les marchés il me semble. Bon test !

      Supprimer

Laissez moi un petit mot, une question, un avis sur mes recettes , cela me fait toujours plaisir d'échanger avec vous. ;)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...