Popote et Nature

Popote et Nature
Voyages dans mon univers au gré de ma cuisine, de mes vadrouilles et de mes photos naturalistes

mercredi 27 avril 2016

Que faire avec de l'alliaire cette petite plante sauvage au délicat goût d'ail mais sans les inconvénients ...



Je me promène régulièrement avec ma toutoune dans un bel endroit à proximité de chez moi et hier malgré le froid nous avons donc satisfait la demande de notre beauté pour faire son tour quotidien et j'ai découvert avec bonheur cette petite plante sur les chemins de notre balade. C'est un endroit sans pesticides, loin de toute civilisation ou presque, quasiment désert, ce qui m'arrange ... Monique si tu me lis tu vas me maudire ;) !
J'ai donc cueilli un petit bouquet d'alliaire officinale ou Herbe à ail (Alliaria petiolata) et ce matin j'ai réalisé deux petites recettes toutes simples après avoir dégusté quelques fleurs dans ma salade hier soir. 
C'est une plante qui doit être mangée crue, elle ne supporte pas la cuisson qui lui enlève son goût d'ail ce qui fait tout son intérêt et elle développe une amertume peu agréable. Alors consommez la ultra fraîche dans les salades, dans les oeufs mimosa par exemple. Vous pourrez la conserver plus longtemps en réalisant un pesto d'alliaire que vous garderez au frigo sous une petite couche d'huile. Voir les recettes ci dessous.


Si vous voulez en savoir plus sur cette petite plante lisez l'article des Jardins de Pomone qui lui est consacré , une mine de renseignements ce site et des gens sympas, j'en ai rencontré quelques uns lors d'un voyage en Vendée, de vrais passionnés du bon et du naturel. 


Quelques précautions d'usage 
Attention comme toute cueillette dans la nature, vérifiez que vous avez la bonne plante et si vous avez le moindre doute, jetez !  Cela ne vaut pas le coup de risquer sa vie ou sa santé pour vouloir manger des plantes sauvages. L'alliaire est assez facile à reconnaître et quand vous froissez son feuillage, l'odeur d'ail est bien présente.
Comme toute plante cueillie dans la nature, il faut un minimum de précautions,  cueillir :
- dans un endroit en dehors de zone traitée par les pesticides, 
- de préférence dans un endroit sans pâturage d'animaux de ferme comme les vaches ou les moutons (attention à la redoutable douve du foie)
- sans  présence d'excréments d'animaux 
- en vérifiant la présence d'insectes ou non sur la plante (s'il y a des oeufs, laissez la plante en place, vous aurez peut être sauvé la vie de futurs papillons ;) 

Lavez toujours soigneusement vos plantes, je mets du vinaigre blanc dans l'eau et je les laisse tremper. Égouttez bien la plante et refaites une petite vérif .Il y a quelques années en lavant des orties pour faire une soupe aux orties , j'avais sauvé un beau papillon citron qui est reparti sans dommage vivre sa vie éphémère de papillon. 

Voici donc deux petites recettes ou des suggestions d'emploi de l'alliaire, toutes simples, à vous d'inventer les vôtres !





Les oeufs mimosa à l'alliaire pour 2 personnes
Cuisez 4 oeufs durs, coupez les en deux dans le sens de la longueur, retirez délicatement les jaunes et écrasez les. Lavez les feuilles de l'alliaire soigneusement (une dizaine), égouttez les, hachez les et ajoutez les aux jaunes, mélangez bien. Ajoutez alors 2 cc de mayonnaise et mélangez délicatement, garnissez les alvéoles des blancs et dégustez rapidement.




Le pesto d'alliaires 

Ingrédients (pour un gros pot de pesto genre pot de confiture de 350 g)
- environ 80 g de feuilles et de fleurs d'alliaires nettoyées
- huile d'olive de bonne qualité
- 40 g de parmesan râpé 
- une dizaine  de grosses amandes émondées 
- sel et poivre de bonne qualité





Dans une poêle antiadhésive, sans matière grasse, faites revenir les amandes pour développer leur arôme. Quand elles sont un peu dorées, arrêtez le feu et laissez les refroidir à part.
Dans le bol d'un mixer, mettez les amandes refroidies, donnez un coup de mixer, ajoutez les feuilles et les fleurs d'alliaires, redonnez un coup, ajoutez ensuite le parmesan et faites tourner votre mixer en ajoutant l'huile progressivement à votre convenance en fonction de l'onctuosité plus ou moins forte que vous souhaitez de votre pesto. J'ai mis environ 150 ml d'huile d'olive.Salez et poivrez.
Mettez dans un bocal,couvrez un peu d'huile pour le conserver et conservez le au frigo.






Astuces : Vous pouvez mettre ce que vous voulez comme graines ou fruits : des pignons, des graines de tournesol, des noisettes, à vous d'inventer le pesto qui vous va !

Vous pouvez utiliser votre pesto dans des pâtes ou sur des tartines de pain de campagne ou en dip pour l'apéro.




© 2012 - Copyright Popote et Nature- Béatrice COUROUBLE , tous droits réservés . les textes et les images de ce blog appartiennent à leur auteur. Interdiction formelle d'utiliser ou de copier tout ou partie sans autorisation écrite de l'auteur.

2 commentaires:

  1. Comment dire... Cette recette est une poésie... de goût à n'en point douter... et d'images, de couleurs... c'est vraiment superbe... ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je vois tout juste ton commentaire ma didith , merci, c'est à nouveau le moment de partir à la cueillette de cette petite plante parfumée :) et faire de nouvelles recettes , bisous

      Supprimer

Laissez moi un petit mot, une question, un avis sur mes recettes , cela me fait toujours plaisir d'échanger avec vous. ;)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...